Renforcer la concertation pour protéger le phoque moine de Méditerranée - 05/11/2020

©Regard du vivant

La “Monk Seal Alliance” lance ses deux premiers appels à projets de collaboration

Malgré des signes encourageants de rétablissement ces dernières années, le phoque moine de Méditerranée reste l'un des mammifères marins les plus menacés au monde. Cinq fondations s'unissent dans le cadre de la Monk Seal Alliance pour faire avancer des actions de conservation concrètes et concertées.

Le phoque moine de Méditerranée - un des mammifères marins les plus menacés au monde

Le phoque moine de Méditerranée (Monachus monachus) préfère les eaux légèrement plus chaudes que la plupart des autres espèces de phoques et était autrefois abondant dans toute la Méditerranée et dans certaines parties de l'Atlantique adjacent. Des décennies de chasse et d'abattage délibéré par les pêcheurs, d'enchevêtrement accidentel dans les filets de pêche, de maladies et de destruction de l'habitat poussant les animaux des plages ouvertes aux grottes, ont depuis lors fait payer un lourd tribut aux populations. Il y a vingt ans, la situation semblait extrêmement sombre, avec des populations réduites à 400-500 individus, et l'espèce a été inscrite comme "en danger critique d'extinction" sur la liste rouge de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

Une action régionale et nationale vigoureuse pour sauver l'espèce en créant des zones marines protégées, en travaillant avec les communautés de pêcheurs et en sensibilisant les différentes parties prenantes a permis de réduire la pression et l'espèce a depuis été classée dans la catégorie "En danger" par l'UICN. Bien qu'il soit trop tôt pour parler de "réussite", les efforts considérables déployés pour protéger l'espèce et ses habitats ont porté leurs fruits, et la population actuelle est estimée à environ 800 individus dans quelques sites clés de la Méditerranée (principalement autour de la Grèce, de la Turquie et de Chypre), ainsi qu'à Madère et au Cap Blanc dans l'Atlantique. Il est essentiel de poursuivre et d'appliquer les mesures de conservation pour maintenir cette trajectoire positive et s'assurer que l'espèce pourra prospérer à l'avenir.

La Monk Seal Alliance - cinq fondations unissent leurs forces pour faire avancer des actions de conservation concrètes et concertées

La Monk Seal Alliance (MSA) a été lancée en 2019 par ses organisations membres fondatrices : la Fondation Prince Albert II de Monaco, la Fondation MAVA, la Fondation Segré, la Fondation Sancta Devota et la Fondation Thalassa, afin de tirer parti des actions existantes et d'intensifier les efforts concrets de conservation du phoque moine. L'Alliance a récemment défini sa stratégie de financement à court terme (2020-2024), qui est alignée sur les stratégies et plans d'action régionaux pour la protection du phoque moine de Méditerranée dans le cadre de la Convention de Barcelone et de la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage, ainsi que sur les plans d'action nationaux existants pour la conservation de l'espèce. Elle contribuera également aux objectifs de cadres plus larges tels que la directive européenne sur les habitats et la Convention sur la diversité biologique.

Dans le cadre de cette stratégie, la MSA a lancé deux appels à projets de collaboration, dont l'un porte sur des activités concrètes de conservation dans les zones où se trouvent les plus grandes populations, comme la limitation des interactions négatives avec les pêcheurs, la suppression des effets néfastes du tourisme et l'application ou la création de zones marines protégées. Le second appel est axé sur la promotion de la collaboration internationale et le renforcement des capacités en matière d'observation, de recherche et de sensibilisation concernant les phoques moines, y compris dans les sites où des observations ont été faites récemment. Les projets devraient démarrer au printemps 2021.

"Nous espérons que notre engagement commun permettra non seulement d'accroître la portée et l'étendue de nos actions respectives, mais aussi d'inspirer une collaboration accrue entre les différents acteurs qui travaillent dur chaque jour sur le terrain pour sauver le phoque moine de Méditerranée", a déclaré Auriane Pertuisot, chargée des projets marins de la Fondation Prince Albert II de Monaco, qui coordonne l'Alliance. Pour Paule Gros, Directrice du Programme Méditerranée de la Fondation MAVA, "la collaboration, tant entre les bailleurs de fonds qu'entre les acteurs de terrain, est essentielle. Nous avons tous un objectif commun : faire en sorte que cette espèce emblématique puisse à nouveau prospérer".

Les membres fondateurs espèrent que l'Alliance s'élargira au cours des prochaines années pour inclure d'autres organisations philanthropiques, fondations ou ONG s'intéressant à l'espèce.

Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour sauver le phoque moine de la Méditerranée. Mais grâce à une action concertée, ciblée et pratique, la réussite est à portée de main.

 

À propos de l'Alliance du phoque moine

La Monk Seal Alliance (MSA) a été créée en 2019 par ses organisations membres fondatrices : la Fondation Prince Albert II de Monaco, la Fondation MAVA, la Fondation Segré, la Fondation Sancta Devota et la Fondation Thalassa. La MSA a l'intention de réunir des fondations et d'autres organisations donatrices afin de tirer parti de la portée et de l'impact des activités de terrain menées pour assurer la conservation du phoque moine de Méditerranée et permettre une mise en œuvre concertée, à long terme et à l'échelle régionale des actions.

L'objectif de la MSA est de soutenir la conservation efficace du phoque moine méditerranéen :

Plus d'informations

À propos des membres de la MSA

Fondation Prince Albert II de Monaco : www.fpa2.org

Fondation Segré : www.fondationsegre.org

Fondation MAVA :  www.mava-foundation.org 

Fondation Thalassa : www.thalassafoundation.com

Fondation Sancta Devota : www.fondationsanctadevota.mc