Actualités

discours SAS premire réunion du CST - 16/02/2007

Je ne vous cache pas ma satisfaction de vous voir aujourd’hui réunis ici pour la première réunion de ce Comité, essentiel au bon fonctionnement de ma Fondation. Ensemble, nous allons nous engager à agir au service de la sauvegarde de notre Planète, défi majeur de ce siècle.

Ces dernières semaines, pas un jour n’est passé sans que les médias n’évoquent la prise de conscience au niveau international de la gravité des problèmes de l’environnement et du développement durable. Les conclusions des débats ont dépassé le périmètre circonscrit des experts pour toucher le plus grand nombre d’entre nous. Cette prise de conscience générale va nous conduire à agir et je m’en félicite.

Notre Fondation commence son action au moment où les attentes se font sentir dans l’opinion. Il nous faut maintenant mettre en commun nos connaissances, notre savoir et notre travail pour répondre le plus concrètement possible aux problèmes posés.

Il est important que notre Fondation apporte des points de repères à ceux, qui chaque jour plus nombreux, ont compris qu’agir est une nécessité impérieuse pour la sauvegarde de notre Planète et des générations futures. Il faut pour cela que nous soutenions des projets concrets et efficaces. Créée il y a quelques mois seulement, la Fondation en a reçu déjà plus d’une centaine.

Je souhaite bien entendu que ce mouvement se poursuive, mais aussi que nous définissions avec votre aide les lignes directrices grâce auxquelles les projets que nous soutiendrons auront le plus large impact. C’est ainsi que l’action de la Fondation sera reconnue, appréciée et respectée.

C’est pourquoi j’ai voulu que ce Comité soit composé d’experts de haut niveau qui puissent apporter à la Fondation leur expérience, et leurs réseaux de connaissances.

Notre travail aujourd’hui doit avant tout consister à examiner la valeur et l’ambition d’un certain nombre de projets que l’équipe de la Fondation va analyser et sélectionner dans la perspective d’un éventuel soutien. Telle est la mission qui nous attend.

Mais avant de conclure, je voudrais vous dire que les émissions de gaz à effet de serre générées par cette réunion, comme par tous les événements de la Fondation soient après établissement d’un bilan carbone, neutralisées dans le cadre des projets de puits de carbone ou de mise en œuvre de programmes de production d’énergies renouvelables qui seraient soutenus par la Fondation.

Je pense que face à la situation très préoccupante soulignée par le récent rapport du GIEC, nous nous devons d’être exemplaires et montrer la voie. Je souhaite d’ailleurs qu’un programme de neutralisation volontaire des émissions de gaz à effet de serre, à destination de tous les acteurs économiques de la Principauté, mais aussi de tous les habitants de Monaco soit rapidement mis en place par la Fondation.

Je vous remercie