Préserver les tortues marines en Polynésie Française face au changement climatique - 20/03/2020

Comme de nombreuses espèces, les tortues participent à la régulation et l’équilibre des écosystèmes marins. La pollution, notamment plastique, la pêche, le braconnage mais également le changement climatique menacent les tortues marines.

Dans le cadre du projet soutenu par la Fondation Prince Albert II de Monaco, l'association Te Mana o te Moana, qui agit pour la protection des écosystèmes marins polynésien et en particulier des tortues marines, poursuit sa mission :

- de suivi des sites de ponte des tortues marines dans l'atoll de Tetiaroa, en corrélation avec l'évolution du niveau des eaux et de l'érosion des plages de l'atoll,

- d'étude d'évolution de la température des eaux et des plages afin notamment d'établir un lien entre présence saisonnière des tortues adultes et températures de la mer,

- ainsi que la mise en place d'une base de données dédiée à l'atoll Tetiaroa permettant de doter l'observatoire d'un outil pérenne.

L’association Te Mana o te Moana, fondée en 2004, mène des missions de sensibilisation du public, de conservation et de recherche, et œuvre pour la protection de l’environnement marin en Polynésie française. Ses principaux domaines d’action sont la sauvegarde des tortues marines, l’éducation et la sensibilisation ainsi que l’environnement et la lutte contre la pollution plastique.

Depuis 16 ans, plus de 500 tortues marines ont été soignées dans leur Centre de soins, 95 000 enfants ont été sensibilisés et 6 sentiers et jardins coralliens ont été créés.