Actualités

Création de la « Monk Seal Alliance » pour la préservation du Phoque moine de Méditerranée, lors de la 5ème Conférence Internationale des Aires Marines Protégées pour les Mammifères Marins (ICMMPA) en Grèce - 11/04/2019

La 5ème Conférence Internationale des Aires Marines Protégées pour les Mammifères Marins (ICMMPA) s’est tenue, pour la première fois en Méditerranée, du 8 au 12 Avril derniers avec pour objectif de faire un bilan du travail réalisé ces dix dernières années par les gestionnaires de sanctuaires marins quant à la préservation des cétacés et mammifères marins.

Ouvrant cette édition 2019 en Grèce, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco a rappelé la situation difficile à laquelle doit faire face la Méditerranée, dont nombre d’espèces voient leurs stocks se réduire dangereusement du fait de la pression exercée par les activités humaines. Parmi, elles, le phoque moine, espèce emblématique particulièrement vulnérable aux effets de l’urbanisation, de la pollution, de la surpêche ou encore de la navigation, tout comme les dauphins et les baleines.  Face à ce constat, S.A.S le Prince Souverain a appelé à une action ferme, déterminée et ambitieuse afin de protéger efficacement non seulement les mammifères mais avec eux nos mers, l’un des principaux enjeux de notre siècle. 

Différentes thématiques ont pu être abordées au cours de la semaine, permettant d’engager une réflexion sur le travail des MMPA et les résultats observés, sur les enjeux liés à leur gestion, mais également d’identifier les nouvelles menaces et changements transformateurs pour les espèces.  En lien avec cette dernière thématique, la Fondation Prince Albert II de Monaco a, d’ailleurs, soutenu un atelier sur le phoque moine, avec pour objectif de mieux évaluer l'avenir de cette espèce au regard des nouveaux défis imposés par une encourageante expansion de ses populations encore naguère vouées à une totale disparition

« Monk Seal Alliance » : réunir donateurs et experts pour renforcer la préservation du phoque moine de Méditerranée.

Lors de cette 5ème ICMMPA, la Fondation Prince Albert II de Monaco s’est engagée aux côtés de la Fondation MAVA pour la Nature, la Fondation Segré, la Fondation Sancta Devota ainsi que la Fondation Thalassa, en créant une alliance pour la préservation du phoque moine de Méditerranée.

Le 8 avril, en présence de S.A.S. le Prince Souverain, S.E.M Bernard Fautrier, Vice-Président de la Fondation Prince Albert II de Monaco, Mme Lynda Mansson Directeur Général et Paule Gros, Directeur du Programme Méditerranéen de la Fondation MAVA pour la Nature, M. Claudia Segré, Président de la Fondation Segré, Mme Vera Alexandropoulou, Vice-Présidente de la Fondation Thalassa ainsi que M. David Le Forestier Directeur Général de la Fondation Sancta Devota ont ainsi procédé à la signature d’un partenariat afin de renforcer les actions menées en Méditerranée pour la conservation de cette espèce emblématique dont la population est estimée aujourd’hui à environ 800 individus.

La « Monk Seal Alliance » a pour vocation de réunir experts et financeurs (fondations et organismes donateurs) afin d’amplifier la portée des actions menées par les spécialistes de la conservation du phoque moine sur le terrain.

La Fondation Prince Albert II de Monaco, impliquée de longue date  dans la conservation du phoque moine de Méditerranée, se félicite de la synergie ainsi créée, inspirée d’une autre initiative portée par la Fondation, BeMed luttant contre la pollution plastique en Méditerranée. Un appel à projets sera lancé dans les prochaines semaines par la Monk Seal Alliance auprès d’experts du phoque moine et d’acteurs identifiés.  Les projets retenus devront porter sur la mise en œuvre de stratégies régionales en Méditerranée ainsi que dans la zone  Atlantique adjacente

©WWF Grece
©WWF Grece